Test de The Saboteur sur Xbox 360

Publié le par VanPoupoule

Introduction : Paris, sous l’occupation allemande. C’est dans ce contexte très particulier que l’on incarne Sean Devlin, mécano irlandais rejoignant la résistance par vengeance. Dynamite, répliques viriles, clichés au kilo ; la recette de The Saboteur prend-elle ?

 

Mélange improbable de GTA (pour sa ville ouverte), de Hitman (pour l’infiltration), d’Assassin’s Creed (pour les phases d’escalade) et de Red Faction Guerrilla (pour l’explosion de nombreux bâtimThe Saboteur testents), The Saboteur est très tentant sur le papier. Il faut dire que ses illustres modèles allument des étoiles dans les yeux de n’importe quel joueur. Il est important de souligner que The Saboteur ne se prend pas la tête avec la réalité historique. Ainsi, en 1939, Paris est déjà occupé par les nazis. Dans le même style, on peut se rendre en quelques minutes au Havre, en Picardie ou encore en Lorraine. Etrange. Le jeu joue clairement la carte du cliché : bérets, baguettes et tout le toutim. On accroche ou pas. L’un des seuls véritables principes originaux du jeu, c’est le noir et blanc qui recouvre les quartiers occupés par les nazis. Au fil des missions, les zones récupérées retrouveront leur couleur. Les missions consistent généralement à défoncer du nazi sous diverses formes (explosions, infiltration…), et franchement, il n’en aurait pas fallu beaucoup plus pour que ça suffise. De quoi nous amener à notre prochain point. DisoThe Saboteur test..2ns le tout net, la jouabilité de The Saboteur est mauvaise. Les phases d’infiltration sont étrangement buggées, le gameplay général est vraiment raide et le plaisir de jeu s’en ressent. Les alarmes sont plutôt mal conçues et on se retrouvera souvent avec un troupeau de nazis au train, essayant de les mener dans un guet-apens tendu par la Résistance. Si cette idée est bonne, on se retrouve forcé de l’accomplir tellement de fois que l’intérêt est vite passé. Hélas, ce n’est pas non plus chez les héros que nous irons chercher l’enthousiasme. Sean Devlin, le mécano irlandais aux répliques qui sentent le Steven Seagal à plein nez, peine franchement à convaincre. Les autres personnages souffrent de ce même manque de personnalité, un peu à l’image du jeu. 

 


Conclusion : The Saboteur est un exemple de plus d’excellent concept maladroitement adapté. Doté d’une durée de vie correcte et d’un contexte fun à jouer, le titre n’arrive cependant pas à convaincre à cause d’une jouabilité approximative et d’un scénario douteux. Dommage, il y avait de quoi faire mieux.



jaquette the saboteur
The Saboteur

Plateforme : Xbox 360, PS3 et PC


Type : Infiltration/Action/Plateforme


Mode online : Non


Développé par : Pandemic


Edité par : Electronic Arts


Site internet :
Cliquez-ici




 

Graphismes : 13/20


Jouabilité : 10/20


Durée de vie : 15/20


Bande-son : 15/20


Doublages français : 11/20


Scénario : 9/20


 Note Finale :

12 sur 20

 


Pour accéder aux captures de The Saboteur, cliquez-ici

Publié dans Tests

Commenter cet article

AVosManettes 10/01/2010 00:22


Pour ma part j'ai aimé mais un jeu qui aura incontestablement divisé.


Thomas 03/01/2010 13:09


Mike > Et c'est bien pour cela qu'on a mis un 11 à Assassin's Creed premier du nom. Je sais d'où viennent les notes dont tu parles, le 16/20 des joueurs n'est qu'une moyenne entre les joueurs
qui notent trop facilement et ceux qui note trop sévèrement... Quant au 15/20, entre nous il ne les vaut pas du tout. Je suis désolé mais un GTA est beaucoup plus abouti que The Saboteur. Les
voitures ont un vrai comportement, la jouabilité n'est pas bugguée et les graphismes sont plus que corrects. En comparant avec The Saboteur on ne retrouve rien de tout ça. Et pour cause, le jeu n'a
pas eu le temps d'être terminé et pourtant il est bel et bien vendu 70 € sur la plupart des supports. Alors, on n'aurait pu mettre un 15/20 si le jeu se serait vendu au même prix que les jeux
d'autrefois (c'est à dire 50-60 €) mais là il faut être clair et net The Saboteur ne mérite absolument pas 70 €. Le titre se veut être un jeu d'infiltration mais toutes les séquences
d'infiltrations sont énormément bugguées et la jouabilité est horrible à prendre main tout comme les animations qui sont affreuses.

Tu as le droit d'apprécier le jeu ça c'est sûr. Mais notre notation n'est pas infondée et il est clair, entre nous, qu'on ne prend pas de plaisir à jouer à ce jeu, en tout cas c'est notre avis...


mike 03/01/2010 01:13



il est noté 16/20 par les joueurs , 15 par jeuxvideo.com, et c'est ce qu'il m'herite 15 ou 16

non mais si il vaut 12 ,on met meme pas 6 a gta ou au 1er assassin screed 
faut arretter de déconner




No-Life 20/12/2009 01:53


ooouu tu m'a refroidi net, bon je passe mon tour sur ce jeux!!


Dark Cainzer 18/12/2009 18:54


Déjà que je comptais pas me l'acheter mais là ça donne pas envi =p